Edito

La naissance de la Revue des Cas en Gestion ne doit rien au hasard.  

Elle vient d’abord de la demande répétée de collègues pour des supports pédagogiques de qualité. Qui n’a pas vécu la découverte d’une erreur d’énoncé en plein cours ? Qui n’a pas eu affaire à un corrigé suffisamment vague pour être inutile ?

Fait incongru dans la communauté des enseignants-chercheurs, il n’existe en France aucune revue pédagogique en Sciences de Gestion, alors même qu’aux Etats-Unis des revues spécialisées de ce type existent en comptabilité, ou en entrepreneuriat par exemple.

Au-delà de la difficulté inhérente à l’exercice, le travail de valorisation pédagogique souffre sans doute en France d’une reconnaissance insuffisante. Celle-ci peut être attribuée au manque de crédit des supports de diffusion existant : alors que les travaux de recherche bénéficient avec les revues à comité de lecture d’une caution par des pairs, les matériaux pédagogiques ne peuvent généralement se prévaloir de l’avis d’autres spécialistes de la discipline. De toute évidence, cet état de fait a des conséquences sur la qualité des productions pédagogiques.

 
« La qualité, c'est de la quantité assimilée » [Léon-Paul Fargue].

Devant le rôle décisif de l’évaluation dans la qualité des productions, nous avons décidé de lancer une revue de cas, en français et en anglais, dans les disciplines des sciences de gestion.

Celle-ci se devait d’être dotée d’un Comité d’évaluation conforme aux ambitions et objectifs affichés. L’intégrité, la rigueur et bien sûr la compétence de ses membres constituent pour nous la meilleure assurance d’atteindre les standards attendus.

Compte-tenu de son appartenance au champ large des sciences de gestion, la revue s’appuie également sur des référents disciplinaires. Ainsi, des personnalités de premier plan, ayant œuvré pour la promotion de leur discipline composent le Comité scientifique. Nous les remercions de s’engager à nos côtés dans la revue. C’est de cette confiance que naissent les grands projets.

Gageons qu’autour de cette équipe éditoriale forte, la revue apportera sa pierre à l’édifice des sciences de gestion, en favorisant la production et la transmission de connaissances actionnables  dans le  monde de l’entreprise.


Le Comité de rédaction

Olivier Joffre et Eric Simon

 

Retour